• Le loup

     

    Mammifère aux yeux doux, à l’odorat immense

    Afin de résister, tu développas tes sens,

    Abandonnant sciemment toute activité diurne,

    Te réfugiant très loin dans un monde nocturne.

     

    Tu hiérarchises ta meute, choisis ton territoire,

    Protèges tes louveteaux, leur insufflant l’espoir,

    Tel un démon maudit, prédateur sanguinaire,

    Tu inquiètes sans raison l’ami de Lucifer.

     

    Tu as besoin d’espace pour élever tes petits

    De mouflons et d’isards ton estomac se remplit

    Mais jamais chair humaine tes dents ne saisiront

    Tu préfères le chevreuil et parfois un mouton.

     

    Tu stoppes l’épidémie, certains l’ont bien compris,

    Ils t’admirent, te vénèrent, car tu es leur ami,

    Mais d’autres pour une prime, t’accusent de tous les maux

    Car grâce aux subventions, c’est toi qui a bon dos.

     

    Et pourtant tu reviens, dans un silence total,

    Regagnes du terrain, ne perds pas le moral.

    Alors que ton ennemi voulait t’éradiquer,

    Tu as envie de vivre et tu vas lui prouver.

     

    Et puis certains t’adorent, je voulais te le dire.

    Oui tu es le plus fort dans cet immense empire.

    Quand l’homme aura le courage de fixer ton regard,

    Il détruira ses armes, non il n’est pas trop tard.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :